Si le COVID-19 est d’abord une crise sanitaire, il interpelle aussi les statisticiens quant à la représentation de l’évolution quotidienne de la pandémie en termes de cas testés positifs, de cas de décès et de cas guéris. Ils sont aussi interpellés pour établir des projections de la propagation du COVID-19, en premier lieu pour aider à prendre des décisions pour éviter une surcharge des capacités hospitalières.

Que peut faire la Société luxembourgeoise de statistique dans cette situation ?

Tout d’abord contribuer à faire respecter les consignes et décisions pour limiter la propagation du virus. Les membres de la Société viennent de différentes institutions (STATEC, LISER, LIH, Université du Luxembourg, entreprises privées…) engagées chacune d’une manière ou d’une autre dans la Task Force mise sur pied par le milieu de la Recherche du Luxembourg. La SLS salue la création de cette Task Force qui vise à coordonner toutes les activités de recherche et tous les travaux scientifiques liés au COVID-19 et appelle ses membres et même tous les statisticiens non-membres à contribuer aux travaux des différents groupes de travail créés. Une activité spécifique et séparée de la Société ne fait pas de sens dans ce contexte.
La Société s’efforcera néanmoins dans les jours à venir d’aider à une meilleure lecture des données et des analyses statistiques liées au COVID-19, à suivre avec prudence les données internationales publiées car les méthodes de collecte et la qualité de ces dernières peuvent énormément varier d’un pays à l’autre.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s